13.
1er mai 2005

Louis Bergeron, poète et homme de théâtre

Notre théâtre de marionnettes est le fruit d'un travail d'équipe. Il est bien enraciné dans le sol québécois. C'est pourquoi les actions se déroulent aussi bien dans les ruelles de nos villes que dans nos forêts ou en bordure du fleuve. Il puise ses images poétiques dans nos gens, notre langue, nos saisons contrastées, notre musique, nos mythes, nos espoirs comme peuple original en Amérique. Ouvert aux autres cultures, notre théâtre met souvent en scène ces gens appartenant à d'autres peuples que nous avons accueillis avec empressement. Notre théâtre crée tous ses textes et musiques, car il est animé par cet esprit réunissant tous ces créateurs québécois qui se sont donné comme but de bâtir notre culture en construisant des miroirs dans lesquels nous pouvons nous voir et, à partir de là, davantage nous identifier.

Notre théâtre a, à maintes reprises, pris position dans ses créations pour le désarmement et la paix dans le monde et aussi pour le respect de la nature. De même, il reconnaît à l'enfant le pouvoir de s'exprimer et d'être écouté, c'est pourquoi les spectacles sont interactifs.

Outre son souci constant de captiver son public d'enfants et de ne pas être hermétique, l'équipe du théâtre mène une recherche soutenue aussi bien au niveau des types de mise en scène que des dispositifs scéniques inusités. Les décors bougent en tous sens, tournent sur eux-mêmes, roulent sur scène!
Pensées du bout du monde

«L'enfant au spectacle spontanément ouvre grand ses yeux, ses oreilles. C'est au créateur maintenant de frapper à la porte de son cœur pour en mieux toucher l'âme et la remuer dans le sens que lui donnent les rêves»
L.B. 1995

«L'artiste se doit d'être un chercheur infatigable, un explorateur de l'âme humaine; et, s'il a la candeur nécessaire pour s'adresser aux enfants, il n'a d'autre choix que d'aller à l'essentiel : chanter la vie en multicolore majeur!»
L.B. 2000

«Notre théâtre de marionnettes parle une langue connue de tous les enfants du monde. Cette langue n'a ni virgule ni point. Elle est faite d'images et de sons et coule comme un petit ruisseau brillant dans le cours du rire et de l'émotion. Et lorsqu'il se jette, le petit ruisseau sonore, c'est toujours au loin, dans l'océan des grandes personnes, où seuls survivent à la morosité ceux qui se souviennent avoir déjà été enfants."»
L.B. 2002

(Texte tiré du site web des Marionnettes du bout du monde)

Musique entendue à l'émission :
1.
Zipertatou
Jean-Philippe Thibault
Plage 5, 1:34

2.
Doctor Gradus ad Parnassum
Children's corner
Claude Debussy
Théodore Paraskivesco
Claude Debussy
Calliope CAL 9832
Plage 8, 2:31

3.
Habina
Rachid Taha
Diwân
Barclay Polygram 539953-2
Plage 3, 7:27 (partie)

4.
La cantiga de la ley
Constantinople
Memoria Sefardi
Musique d'Espagne juive et chrétienne
ATMA ACD2 2274
Plage 5, 1:52

5.
Motel mon repos
Beau Dommage
L'Intégrale
Capitol EMI du Canada
CD 2 Où est passée la noce? CDL 56351
Plage 4, 3:40

6.
Art poétique
Léo Ferré
Les poètes vol 3
Verlaine et Rimbaud
Barclay 8471722
Plage 8, 3:30

7.
Impromptu D935
op.142 no.4 en fa mineur
Franz Shubert
Impromptus D899 & D935
Deutsche Grammophon 423 612-2
Plage 8, 5:57 (partie)


Louis Bergeron dans son atelier
photo : Michel Boulianne

Les Marionnettes
du bout du monde

Festival mondial
des théâtres
de Marionnettes

Suggérez un lien ici